• Sylvie, coordinatrice patients à Euro Dental Clinic

La pose d'implants est-elle douloureuse ?


La pose d’implants dentaires nécessite une opération chirurgicale. Quand on parle de chirurgie, le mal y est souvent associé. Comme toute opération chirurgicale, la pose d’implant s’accompagne également de légères douleurs postopératoires. Néanmoins, les chirurgiens-dentistes utilisent actuellement des techniques et des méthodes plus évoluées pour éviter aux patients de ressentir la douleur des implants dentaires. Une prise en charge pour mieux gérer la douleur est aussi mise en place par les chirurgiens-dentistes.

Implant dentaire et douleur, retrouvez dans cet article les réponses à vos questions !




Comprendre l’origine de la douleur des implants dentaires


La pose d’implants dentaires est aujourd’hui une intervention de plus en plus répandue. Toutefois, elle suscite toujours chez certains patients une certaine appréhension. En effet, certains maux peuvent être ressentis jusqu’à la guérison complète. Avec l’évolution des techniques d’intervention et des protocoles de prise en charge postopératoire cependant, la douleur des implants dentaires s’avère nettement réduite.



Comment se réalise une pose d’implant dentaire ?




Un implant dentaire est une vis en titane. Pendant une intervention, il est vissé par le chirurgien-dentiste au niveau de l’os de la mâchoire. Il va faire office de racine dentaire artificielle, d’où sa mise en place sur les os où se trouvaient les anciennes dents. Même s’il n’y a pas de nerfs dans les os, c’est au niveau du périoste, la couche tout autour, que la douleur se fera ressentir. Avant l’opération toutefois, de l’anesthésiant est administré au patient. Vous pourrez donc être sûr de ne ressentir aucune douleur au cours de l’intervention. Ce ne sera que lorsque les effets de l’anesthésie vont s’estomper que vous pourriez ressentir quelques douleurs, mais dans la majorité des cas, sont prescrits antalgiques et anti-inflammatoires.


Quelles douleurs après l’opération de mise en place d’implant dentaire ?


Nombreux sont les patients qui peuvent se demander s’ils vont vraiment souffrir après l’intervention. Ce qu’il faut comprendre, c’est que la perception de la douleur varie d’un patient à l’autre. Elle varie également en fonction du nombre d’implants et de leur emplacement. Lorsque de nombreux implants sont nécessaires, l’intervention s’effectue sous anesthésie locale. Ce qui implique une opération plus lourde et ainsi une prise en charge totale de la douleur jusqu’à un certain stade de la guérison.

Par ailleurs, il a été prouvé que l’anxiété et le stress préopératoire peuvent influencer sur le ressenti de la douleur lors de la pose d'implants dentaires. Une véritable relation de confiance entre le patient et son chirurgien-dentiste revêt ainsi toute son importance dans le ressenti des douleurs postopératoires. Et ce, mis à part les antalgiques et les anti-inflammatoires prescrits par les chirurgiens-dentistes à l’issue de l’intervention.


Suivant l’intervention, le patient peut effectivement ressentir quelques désagréments. De faibles saignements peuvent aussi apparaître au cours des 2 à 3 jours après l’opération. L’apparition d’œdème au niveau de la zone opérée, ainsi que la légère fièvre qui l’accompagne (plus rare), figure parmi les réactions naturelles de l’organisme suite à cette intervention.


Une première consultation pour le bilan préopératoire


Dès votre consultation pour une pose d'implant(s) dentaire(s), votre chirurgien-dentiste se retrouve dans l’obligation d’effectuer un bilan préopératoire. Il consiste à établir un diagnostic de votre état bucco-dentaire, ainsi que de votre état de santé en général. Par rapport au résultat, le professionnel va planifier l’intervention dans de meilleures conditions.


Une prémédication avant l’intervention

La prémédication peut effectivement s’effectuer quelques jours avant l’opération. Elle permet de réduire au minimum les ressentis postopératoires et d’éviter les complications. Ainsi, selon l’état de santé du patient, le chirurgien-dentiste pourra proposer une prémédication. La prescription comprend le plus souvent des antalgiques, pour éviter la douleur des implants dentaires. Des anxiolytiques, des anti-inflammatoires et des antibiotiques pourront aussi y figurer.




Le repos : un premier remède efficace contre la douleur des implants


Se rétablir après une intervention de pose d’implant dentaire n’est pas généralement long. Pour les interventions les plus simples, comme lors de la pose d’un ou deux implants, 2 jours de repos suffisent.

En effet, la suite d’une telle opération engendre davantage d’inconfort que de la souffrance. Avec du repos et une prise d’analgésiques, le rétablissement sera des plus rapides. Cependant, prévenir la douleur des implants dentaires s’avère plus simple que de les traiter. Voilà une raison pour laquelle les chirurgiens-dentistes usent de méthodes plus spécifiques pour limiter les réactions à la suite de l’opération, et ce, avant même sa réalisation.


Les recommandations post-chirurgie pour ne ressentir aucune douleur


La prise d’antalgiques et d’anti-inflammatoires est systématique après une pose d’implant. D’autres médicaments pourront être ajoutés au traitement postopératoire, mais seul votre chirurgien-dentiste pourra les prescrire. Ces médications aident les patients à supprimer la douleur des implants dentaires tout en limitant les éventuelles complications post-chirurgie. De même, pour accompagner le patient dans un rétablissement plus rapide, le chirurgien-dentiste lui prodiguera également des recommandations, notamment en alimentation et en hygiène buccodentaire.



57 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout